« Papa » , une étrange expression argentine
17 juin, 2018
Les choses françaises qui me manquent
27 juillet, 2018

Les amis font partie de la famille

Oliverio y sus tíos. | Foto : A. Labadie

Compartí esta Nota en:

Juin 2016 – Une journée d’hiver à Buenos Aires. Rien de tel pour résister au froid que de se réunir et manger un bon ragoût.

 

Les « Oncles » d’Oliverio

Le petit Oliverio vient d’arriver avec son papa. Il y a beaucoup de monde et il est un peu impressionné. Il promène timidement ses magnifiques yeux sur la dizaine de convives qui le sollicitent. Le voilà invité à remuer le locro (une tradition nationale) qui mijote depuis des heures dans la marmite. Son père l’encourage : « Va avec tes oncles. Regarde, Tonton va te montrer comment on prépare un ragoût ». Le petit bonhomme est tout fier, la cuillère à la main, et suit attentivement les instructions des adultes. Ce soir-là, me voici aussi improvisée Tatie, comme tous les invités. Une dizaine de Tontons pour Oli, qui pourtant n’ont aucune parenté avec lui. Ce sont simplement une bande de copains enthousiastes, amis de son papa.

 

Les amis font partie de la famille

En Argentine, les amis font partie de la famille. Au point qu’on peut se retrouver très facilement « tio » ou « tia » juste le temps d’une soirée, ou bien toute une vie entière. Ainsi, comme pour le petit Oli, il n’est pas rare que des personnes de mon âge aient de « vrais » oncles et tantes et des « faux » oncles et tantes. Ces derniers sont en fait des amis de la famille ou parfois des cousins lointains, mais qui dans tous les cas font partie de la tribu, indépendamment des liens du sang.

Il n’est pas choquant non plus de réunir parents et amis, plusieurs générations ensemble, pour les réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre, pour partager une grillade, ou pour un anniversaire. Certaines amitiés très proches peuvent être de toutes les célébrations familiales.

 

La fête des amis

Alors, quoi de plus naturel qu’une fête des amis, au même titre qu’une fête des mères ou des pères ? Elle se célèbre tous les 20 juillet en Argentine et fait l’objet d’un grand engouement toutes générations confondues. A Buenos Aires, les restaurants, bars, cafés sont combles à cette occasion.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous partage un article que j’ai écrit à ce sujet et qui explique ces festivités. Cliquez sur ce lien.